fbpx

Le CV est le premier document reçu par les recruteurs. Ces derniers n’y consacrent pourtant que quelques secondes.
Autant dire que ce CV doit être percutant pour retenir l’attention. Voici 10 conseils pour un CV le plus accrocheur possible.

1. La forme du CV

Il peut être paradoxal de commencer par la forme plutôt que par le fond mais la première chose que verra un recruteur c’est la forme de votre CV.

En fonction de votre métier, la forme est plus ou moins imposée. Un CV original mettra en valeur l’expérience d’un graphiste. À l’inverse, un CV trop original desservira les profils plus classiques.

Utiliser une ou deux couleurs permettra de mettre en valeur les titres des rubriques du CV. Une police classique comme Arial ou Helvetica est à privilégier. La police Times New Roman a quant à elle été trop utilisée. Enfin, une police comme Comic Sans MS ôte toute crédibilité à un CV. Cette police est en effet utilisée pour les bandes dessinées.
La taille de la police doit permettre de lire le CV sans difficulté. Une police d’une taille de 10 à 12 points est parfaite pour une bonne lisibilité.

Il ne faut pas hésiter à mettre les mots-clés de votre CV en gras. Il s’agit d’attirer l’oeil du lecteur sur les points importants.
Certains candidats reprennent sur leur CV les codes propres à l’entreprise : couleurs et police…

Pour résumer, la forme de votre CV doit être sobre si vous occupez un métier non créatif, et laissez la fantaisie à ceux dont le métier le permet.

2. Une candidature – un CV

Un CV doit coller le plus possible à l’annonce à laquelle vous souhaitez répondre. Dans le cadre d’une candidature spontanée, le CV prend la forme d’une offre de service.

Toutes les expériences ne sont pas pertinentes à exposer dans toutes les candidatures. Le choix des expériences à mettre en avant dépend donc du message à faire passer. Il faut donc privilégier les expériences en lien direct avec le poste visé. Ces expériences doivent être organisées par ordre anti-chronologique pour mettre en avant les expérience les plus récentes.

Il faut donc parfois écarter des expériences importantes mais qui ne sont pas pertinentes au regard du poste envisagé. Toutefois cela ne veut pas dire omettre de les citer mais ne pas autant les détailler.

3. Un projet professionnel

Le CV que reçoit un recruteur doit lui permettre de comprendre en quelques secondes le projet professionnel du candidat.

Pour ce faire, le CV doit contenir un titre explicite voire pour les profils plus juniors une brève description du projet professionnel du candidat.

Présenter un seul projet professionnel permet également aux profils atypiques de ne pas effrayer les recruteurs avec leurs expériences différentes sans forcément de liens entre elles.

Les recruteurs cherchent la cohérence dans le parcours professionnel des candidats. Il faut donc leur faciliter les choses en leur proposant un projet professionnel clair.

4. Des chiffres et des résultats

Les expériences décrites doivent être illustrées avec des chiffres. Ces chiffres permettent aux lecteurs du CV de mesurer l’efficacité du candidat. En fonction du secteur d’activité, les chiffres significatifs varient. On pense tout de suite au chiffre d’affaires vendu par un commercial. On peut aussi penser au nombre de bulletins de paie produit par un gestionnaire de paie, aux économies réalisées par un contrôleur de gestion. Un community manager parlera quant à lui de la communauté qu’il aura fédérée en volume et en engagement.

Les verbes d’actions sont également à privilégier dans la description des expériences.

5. Soyez synthétique

Un CV doit pouvoir tenir sur une page, voire deux pour les profils les plus expérimentés. En d’autres termes, la place est comptée sur un CV.

Écarter des informations superflues devient donc primordial. Dans beaucoup de cas, il n’est plus nécessaire de préciser une adresse physique : les recruteurs intéressés ne vous écriront pas de lettre, ils vous téléphoneront ! Indiquer simplement un numéro de portable et une adresse mail est suffisant pour être joint par un recruteur intéressé.

Ne plus mettre d’adresse physique est autant de place de gagnée pour décrire une expérience pertinente.

6. Des mots techniques mais pas trop

Votre CV doit montrer votre expertise dans votre domaine. Vous devez donc utiliser les termes spécifiques à votre domaine.
Le CV doit contenir ces mots techniques mais ne pas en abuser. En effet, le CV est lu par deux types de publics : les RH et les managers métier. Les premiers ne maîtrisent pas le vocabulaire spécifique à chaque métier et utiliser trop de termes techniques risque de les inciter à écarter votre CV.

À l’inverse, ne pas utiliser assez de termes techniques risque de décevoir les managers métiers qui pourraient penser que le candidat ne maîtrise pas les fondamentaux.

Autre intérêt d’insérer les bons mots-clés dans votre CV ? Les recruteurs utilisent de plus en plus des logiciels pour trier les nombreux CV qu’ils reçoivent. Si votre CV contient les bons mots-clés en lien avec le poste, il ressortira. Si vous n’avez pas mis les bons mots-clés, votre CV passera inaperçu !

7. Photo ou pas photo ?

Difficile de trancher cette question. Il existe des recruteurs totalement allergiques aux photos qui écartent les CV pourvus de photos sans les regarder.

Une photo peut être justifiée en fonction du domaine d’activité. C’est peut-être opportun de mettre une photographie quand on recherche un poste en lien permanent avec la clientèle.

Si vous choisissez de mettre une photo, mettez-en une de bonne qualité sur laquelle vous souriez.

8. Un soupçon de personnalité

Votre CV doit refléter votre personnalité. Cela passe bien sûr par sa forme qui est plus ou moins classique en fonction des domaines d’activité.

La personnalité du candidat peut aussi s’exprimer par les rubriques annexes telles que les centres d’intérêt ou les sports pratiqués.Cela peut permettre de montrer aux recruteurs que vous avez des responsabilités extra-professionnelles qui pourraient être intéressantes dans le cadre du poste recherché. C’est notamment le cas des candidats ayant une activité soutenue au sein d’une association sportive ou culturelle.

Le contenu de cette rubrique doit être adapté au profil de l’entreprise. Certaines d’entre elles sont plus sensibles que d’autres aux engagements bénévoles.

9. Pas de faute d’orthographe

Outre un exercice de synthèse, le CV est aussi un exercice d’orthographe. Un CV sans faute est primordial. Une faute d’orthographe est un élément rédhibitoire dans beaucoup d’entreprises.

Une relecture du CV avant son envoi prend peu de temps et permet d’éliminer les fautes. Cette relecture peut être faite le lendemain de la rédaction du CV pour être efficace. Ainsi, les fautes éventuelles seront bien plus visibles après un temps de pause.

Vous pouvez également faire relire votre CV à votre entourage qui verra les fautes que vous ne voyez plus car vous pouvez ne plus avoir la fraicheur d’esprit nécessaire.

10. La convention de nommage et le format informatique

Comment nommer votre CV avant de l’envoyer ? Le plus simple est …

Lire la suite de l’article