fbpx

Un projet professionnel peut être essentiel dans bien des situations. Qu’il s’agisse d’une simple question d’orientation en sortant d’une école ou dans une optique de reconversion professionnelle, beaucoup de gens décident d’en élaborer un.
Il peut être fait seul ou avec l’aide de Pôle emploi, ou encore avec un coach professionnel personnalisé.
Faire ce type de bilan, car un projet professionnel est bien une sorte de bilan de plusieurs points concernant le candidat, nécessite de prendre en compte plusieurs facteurs, afin qu’il soit le plus complet possible. Plus ce projet sera clair et exhaustif, et plus le candidat saura vers quelle orientation se tourner.
Nous allons voir 10 points essentiels à connaître concernant le projet personnel.

 

1 – Savoir faire un bilan de ses compétences professionnelles

La première des choses est de savoir faire un bilan de ses compétences, ici nous parlons d’un point de vue professionnel. En effet, les compétences sont les choses que les candidats apprennent à faire au fur et à mesure de leurs expériences dans le monde du travail. Ainsi, se servir de certains logiciels est une compétence, au même titre que le service en salle ou l’accueil de la clientèle.

2 – Analyser ses connaissances sur les métiers

Cela va de pair avec l’analyse de ses connaissances sur le métier ou les métiers envisagés. En effet, avant de choisir un métier, le candidat doit savoir pourquoi celui-ci pourrait lui correspondre. De nos jours, lorsque l’on parle de poste de travail, il n’est pas rare que celui-ci doive s’accompagner d’une certaine polyvalence et il s’agit de savoir justement quelle est cette polyvalence et jusqu’où elle peut aller.

3 – Analyser ses propres valeurs

Il peut être de ce fait important d’analyser ses propres valeurs, qu’elles soient personnelles ou professionnelles, puisque celles-ci se recoupent presque obligatoirement à un moment donné. Le candidat préfère-t-il travailler seul ou en équipe, apprécie-t-il de recevoir des ordres de quelqu’un d’éventuellement plus jeune, quel est son rapport à l’autorité ?

Dans certains postes, il faut aimer les challenges, on imagine en effet mal un commercial ne pas aimer se dépasser et améliorer sans cesse ses performances.

4 – Apprendre à se connaître soi-même

Cela nous amène donc directement à notre quatrième point qui est d’apprendre à se connaître soi-même. En effet, certains types de métiers ne correspondent pas avec une personnalité timide ou renfermée. D’autres ne pourront convenir à quelqu’un de trop extraverti ou créatif.

Le projet professionnel est globalement là pour mettre en avant ses compétences et ses qualités propres afin de trouver le meilleur poste possible, celui dans lequel le candidat se sentirait le mieux. De nombreux coachs professionnels aident ainsi les candidats tout comme les entreprises à chercher le poste ou le candidat le plus adapté. Ces méthodes et l’élaboration de ces projets professionnels, s’ils sont faits avec la plus grande exactitude possible, peuvent être et doivent être d’ailleurs un vrai gain de temps.

5 – Déterminer ses besoins

Le candidat devra ensuite déterminer ses besoins. Pour se faire, on pense souvent à la pyramide de Maslow, très complète et qui permet de voir où le candidat se situe et où il souhaiterait se positionner dans le meilleur des cas. Tout le monde ne possède pas les mêmes besoins. Si, se hisser au sommet de la pyramide est une fin en soi pour certaines personnes, d’autres préféreront ne pas avoir de responsabilités du tout et pouvoir simplement payer leurs factures et vivre décemment. Savoir ce que l’on souhaite est une étape primordiale pour l’élaboration de ce type de document, car personne ne peut avancer tant qu’il ne sait pas où il souhaite aller et ce qu’il veut pour son avenir.

6 – Identifier les formations à suivre

Pour mener à bien son projet professionnel, il convient ensuite de savoir comment faire pour parvenir à ses fins, donc ici au métier que l’on souhaite exercer. Nous parlons bien sûr des formations pros ou diplômantes, ou éventuellement des cursus scolaires et/ou universitaires. Quelle formation choisir ? Laquelle sera la plus pratique en fonction d’une situation : en présentiel ou à distance ? Selon les profils et les aptitudes de chacun.

7 – Analyser le poste actuel

Pour ceux qui souhaitent se reconvertir et donc changer de poste, il convient dans un premier temps de faire l’analyse du poste occupé actuellement. Un bon moyen est de lister les compétences requises pour ce poste, ce que le candidat aime, ce qu’il déteste, pourquoi vouloir changer, ce qu’il attend de plus. Autant de questions qui permettent de mieux comprendre une démarche et de mieux cerner les attentes de quelqu’un.

8 – Savoir s’organiser

Une des qualités requises pour changer d’orientation professionnelle ou pour définir une orientation de base est de savoir s’organiser. Cette organisation est un atout dans bien des métiers et justement, l’élaboration d’un vrai projet pro est une forme d’organisation qui montre la volonté du candidat de ne rien laisser au hasard. Cela regroupe un peu tous les éléments que nous avons vu jusqu’à présent et en particulier celui du choix du nouveau métier et de la formation pour y parvenir.

9 – Lister les métiers potentiels

Notons ensuite la nécessité pour beaucoup, de faire une liste de métiers potentiels. Parfois, certains métiers peuvent présenter des barrières assez importantes à l’entrée, à savoir peu de débouchés ou encore des formations trop chères et/ ou inaccessibles. L’idéal est de dresser une liste des choses que l’on se verrait faire et de tout son contraire. Lors des réunions candidats/ conseillers dans des organismes comme Pôle emploi ou autres, ce point est bien approfondi, justement pour ne pas proposer à un candidat quelque chose qui ne lui correspondrait pas du tout.

10 – Faire un bilan

Le dernier point de la liste est, comme on pourrait s’y attendre, de faire un bilan de tous les points que nous venons de voir. Un bilan est une conclusion, mais rarement faite sous forme de phrases, ce sont les points essentiels qu’il convient de retenir de l’élaboration d’un projet professionnel.