Deux mois avant le bac, vous vous demandiez comment vous alliez faire pour apprendre tout le programme de terminale en si peu de temps ? A ce moment précis vous avez probablement commencé à vous poser des questions sur la productivité. Depuis, il s’agit d’un casse-tête sans fin…

Vous essayez tant bien que mal de rester motivé et productif dans votre travail ? Voici quelques conseils clés en main à appliquer au quotidien.

 

1. Faites ce que vous aimez

Il est difficile de réaliser un bon travail lorsqu’il nous déplaît. Alors réfléchissez sérieusement à ce qui vous plaît dans la vie, ainsi qu’à vos objectifs et foncez ! De cette façon, vous serez plus productif.

L’outil productivité : l’Ikigai.

Venu du Japon, l’Ikigai est une philosophie de vie permettant de « trouver sa voie » à l’aide d’un carnet, d’un stylo et de quelques questions. Tout d’abord, la première étape est de se recentrer sur soi pour se concentrer sur ce qu’on aime ou pas dans la vie. Ensuite, il faudra définir ce pour quoi vous êtes doué et comment cela peut vous rapporter de l’argent. Pour finir, entourez-vous de personnes qui vous soutiennent dans vos projets.

 

2. La « to do list » : votre allié productivité

Lister, classer et organiser vos objectifs et vos tâches réduira votre charge mentale et vous aidera à ne rien oublier.

L’outil productivité n°1 : le bullet journal

Si vous avez du temps et êtes motivés, le bullet journal vous permet de tout poser par écrit : votre agenda, vos tâches, vos humeurs, votre sommeil, en bref tout ce qui vous passe par la tête. Tendance depuis quelques années, vous pouvez utiliser un carnet quelconque ou un carnet spécifique. La première rubrique sert à noter vos objectifs du mois. Il suffit ensuite de tracer un agenda pour poser vos tâches jours après jours. Il s’agit avant tout d’un outil adapté à vos besoins, vos envies et votre personnalité.

L’outil productivité n°2 : Trello

Créé en 2011, Trello est un outil de gestion de projet inspiré de la méthode Kanban. Partagé en onglets à thématiques, vous pouvez créer des cartes représentant des tâches avec des deadlines. Des étiquettes permettent de connaître leur avancée.
L’outil peut être partagé à autant de personnes souhaitées ce qui permet une meilleure
communication interne lors d’un travail en équipe. Cette version numérisée du bullet journal vous permettra de gagner un temps fou !

 

3.Arrêtez de procrastiner ! (Dans la limite du possible)

Nous le faisons tous, certains plus que d’autres… La procrastination est une pathologie consistant à remettre son travail à plus tard.
Si vous êtes étudiant, il s’agit de ces fois où vous savez que vous avez un devoir à réaliser mais que vous préférez tout faire sauf ce devoir : du ménage, des courses… Si vous travaillez, il s’agit de ces matins où vous faites le tour de votre boîte mail et de tous vos réseaux sociaux avant de vous mettre au travail.
En bref, la procrastination est l’ennemi juré de la productivité. L’éliminer demande une grande force mentale. L’astuce productivité : lorsque vous avez un travail à effectuer, ne prenez jamais plus de trois secondes de réflexion, sinon, il sera trop tard… Vous commencerez alors à vous trouver des excuses et repousserez votre travail. Alors, criez « STOP LA FLEMME », et lancez-vous !

 

4. « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. »

C’est un fait testé et approuvé, nous sommes plus productifs le matin. En effet, nous sortons d’une bonne nuit et sommes pleins d’énergie. Le long de la journée, cette énergie se dissipe et la fatigue s’accumule. Cependant, il ne s’agit pas d’une généralité. De nombreuses personnes sont productives le soir, et même la nuit. Essayez de travailler à différents moments de la journée pour voir à quel moment vous êtes le plus productif. Mais surtout, écoutez-vous !

 

5. Évitez de vous disperser dans vos tâches

Votre travail vous demande d’être sur plusieurs projets en même temps ?
Attention : vous n’êtes pas multitâches. Si vous tentez d’effectuer plusieurs tâches à la fois, votre niveau de stress augmentera. Listez-les et réalisez-les une par une. Il n’y a rien de plus satisfaisant que de les rayer sur sa « to do list ».

 

6. Priorisez vos tâches

En fonction de son importance ou des deadlines, décidez laquelle est prioritaire par rapport aux autres. Cela évite de se laisser déborder.

L’outil productivité : la méthode MoSCoW.

Cet outil inventé par Dai Clegg vous permet en effet de classer vos tâches selon leur degré d’urgence !

Must have this : il s’agit des tâches prioritaires, à effectuer de toute urgence.
Should have this if at all possible : elles sont importantes mais peuvent attendre que d’autres tâches plus importantes soient effectuées.
Could have this if it does not affect anything else : elles peuvent être reportées en cas d’imprévus.
Won’t have this time but would like in the future : il s’agit des points à travailler ultérieurement.
Les “o” n’ont aucune signification et servent de moyen mnémotechnique. L’astuce productivité : triez votre boîte mail.
Classer ses mails selon leur urgence de traitement, ou par thématique aide à rester organisé et serein face à leur affluence. Vous ne perdrez plus de temps à les rechercher !

 

7. Éliminez toute forme de distraction pendant le travail

Les écrans sont l’ennemi numéro 2 de la productivité. Lorsque vous débutez un travail, trouvez un endroit calme, mettez en sourdine votre smartphone et surtout résistez à l’appel des réseaux sociaux toutes les deux minutes !
Passer 10 minutes toutes les demi-heures à regarder vos fils d’actualité prolonge votre temps sur la tâche, réduit votre concentration et fini par vous faire perdre patience. Vous prenez alors du retard, ce qui vous plongera dans un cercle vicieux qui fera chuter votre productivité.

L’outil productivité : les applications

Elles ont pour but, gratuitement, de vous isoler des bruits extérieurs, de bloquer certains sites
internet (peut être particulièrement utile pour les réseaux sociaux) et vous aident à résister à la tentation

 

Lire la suite de l’article