fbpx

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) peut aider les personnes souffrant d’handicaps (moteur, psychique, sensoriel ou mental) à obtenir plus facilement un emploi. Elle vous permet de faire valoir vos besoins d’adaptations auprès de toutes les entreprises. MY-ROCKET vous présente trois exemples d’handicaps pouvant prétendre à une RQTH.

 

Les acouphènes

Les acouphènes représentent un dysfonctionnement lié au système auditif et se traduisent par des sifflements ou bourdonnements dans les oreilles. Selon le sondage IFOP 2018, 28% de la population française est atteinte d’acouphènes. En effet, ils peuvent arriver à n’importe quel âge et ils sont causés par des expositions répétées à des niveaux sonores élevés ou en vieillissant.

Ces sifflements ou bourdonnements peuvent nuire à votre vie personnelle et professionnelle. S’il n’existe pas de traitements pouvant résoudre ce problème, il est possible d’apprendre à mieux vivre au quotidien avec les acouphènes.

 

Pourquoi demander une RQTH ?

 

Les personnes souffrant d’acouphènes ont tendance à être plus fatigué nerveusement. Ils ont un niveau de concentration moins important qu’une personne qui n’en souffre pas. La connaissance par votre employeur de votre situation auditive peut vous permettre d’obtenir des aménagements horaires, des aménagements de poste… Dans votre cas, exercer dans un environnement de travail calme est primordial. Le télétravail peut être une solution pour les personnes étant sujet aux acouphènes.

 

Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires affectent l’humeur d’un individu, qui alterne des périodes d’excitations et de dépressions, entrecoupées de périodes de stabilité. La bipolarité entraîne des troubles de la pensée, des émotions, du comportement et de l’état psychique.

 

Pourquoi demander une RQTH ?

Ce trouble apporte certains traits de caractère comme l’hypersensibilité et la créativité, qui peuvent apporter une plus-value dans le monde professionnel.

De plus, les personnes souffrant de bipolarité ont des difficultés à conserver un emploi stable. Ils subissent des périodes de cessation d’activité et/ou d’hospitalisation. Le principal frein à l’insertion réussie d’une personne atteinte de cette maladie est l’écart important entre le début des troubles et le moment où ils sont diagnostiqués.

En effet, un bipolaire stabilisé avec suffisamment d’expertise sur sa maladie pourra travailler normalement. Néanmoins, en phase de dépression sévère, l’arrêt maladie est nécessaire. Celui-ci peut être ponctuel ou régulier, et nécessiter des aménagements de poste.

En procédant par étapes, il est possible d’intégrer une personne atteinte de bipolarité au sein d’une équipe grâce à un accompagnement de qualité.

 

L’asthme

L’asthme est une maladie chronique qui concerne la respiration, plus précisément les bronches et qui se manifeste par des crises. Donc, lorsqu’une personne y est soumise, elle éprouve des difficultés à respirer. L’asthme peut être causé ou aggravé par plusieurs facteurs présents sur le lieu de travail comme les substances d’origine végétale ou animale, des produits chimiques ou des métaux. L’aggravation de l’asthme se manifeste assez rapidement et se traduit par une augmentation de l’intensité et/ou de la durée des crises.

 

Pourquoi demander une RQTH ?

La RQTH est essentielle pour sensibiliser les entreprises à ce handicap trop méconnu. Il faut savoir que, des mesures peuvent être mises en place par votre employeur pour limiter les conséquences que peut avoir votre environnement professionnel sur votre santé.

Notamment sur votre lieu de travail, vous pouvez souffrir d’une difficulté à effectuer des efforts sur le long terme suite à un manque d’oxygène. Eviter le contact avec certaines substances pouvant irriter vos voies respiratoires, il n’existe pas d’aménagement spécifique.

Les personnes souffrant d’asthmes ont besoin d’une pause le temps que la crise se dissipe. La durée d’une crise peut varier, c’est pourquoi il est important de rester à l’écoute.

 

Par peur d’être jugé, il est souvent difficile de parler de son handicap à son employeur. La RQTH permet d’aborder votre handicap de façon plus sereine avec votre entourage professionnel et de bénéficier d’aménagements optimaux. Elle doit être considéré comme une aide vous permettant de profiter d’un environnement professionnel convenable : adaptations matérielles, autorisations d’absences…