Les mois passent et vous n’avez toujours pas de job à l’horizon. La dernière chose à faire serait de réclamer un poste, n’importe lequel, ou de proposer vos compétences à la baisse. Florilège des phrases à éviter pendant un entretien d’embauche.

Aujourd’hui, tout le monde connaît les erreurs les plus communes à éviter lors d’un recrutement. Par exemple, les blagues douteuses, dire du mal de votre ancien employeur ou se présenter en jean et t-shirt sont à éviter. Les cinq pires phrases à mentionner pendant un entretien ne sont que cinq façons différentes de « mendier » le poste que vous convoitez, envoyant le message que la seule raison de vous engager serait votre désespoir. Mauvais départ… Si vous vous entendez dire les phrases suivantes, arrêtez-tout, respirez un bon coup et reprenez.

Combien de candidats voyez-vous ?

Qui se soucie du nombre de candidats que la personne en face de vous rencontre ? En posant cette question, vous focalisez l’attention de votre interlocuteur sur d’autres personnes alors que l’entretien vous concerne et qu’il s’agit de votre vie/votre œuvre. Si vous tenez vraiment à savoir ce que vous valez par rapport aux autres, demandez plutôt « que pensez-vous de ma candidature ? » ou « qu’est-ce qui vous a interpellé dans ma candidature ? », des questions qui permettent d’avoir un feedback intéressant si le recruteur joue le jeu.

Comment s’est passé notre entretien ?

Pire : voyez-vous des raisons de ne pas m’engager ? Même si le recruteur a déjà une petite idée de ce qu’il pense de vous, il lui sera difficile de vous répondre spontanément. Au contraire, cela pourrait lui donner de mauvaises idées. Tournez sept fois votre langue dans votre bouche et donnez-lui toutes les raisons de vous dire oui.

Si vous m’engagez, je travaillerai sans relâche

Autre version : je travaillerai le soir et le week-end. Même si c’est plus ou moins acquis que vous travaillerez sans relâche, ne dites jamais à un manager qu’il devrait vous embaucher parce que vous allez faire plus d’heures que les autres. Vous préférez qu’on vous recrute pour vos compétences. Et si vous tenez à préciser que vous serez investi à 100%, employez ces termes. Et n’oubliez pas de poser des limites aux heures supplémentaires, le présentéisme n’est plus trop d’actualité.

Je suis prêt à revoir mes exigences financières à la baisse

Proposer de baisser votre salaire vous ferait perdre toute crédibilité aux yeux du manager. Ainsi, vous envoyez un signal négatif sur votre manque de confiance en soi et le peu de valeur que vous donnez. Vous avez les compétences recherchées et 10 ans d’expérience sur votre C.V. ? Tout cela a un prix, à vous de le fixer, en faisant preuve de souplesse si besoin.

Et si je vous montrais, maintenant, ce dont je suis capable ?

Cette proposition sous-entend que …

Lire la suite de l’article