fbpx

Selon l’étude « Les entreprises en France » du 7 novembre 2017 réalisée par l’INSEE, les TPE et PME seraient les structures ayant créés le plus d’emploi en France. Moins de stress, plus d’autonomie et de reconnaissance : les conditions de travail y seraient plus agréables que dans les grands groupes.

Travailler dans une petite entreprise présente bien des avantages…

 

Des relations plus humaines

Les entreprises à taille humaine telles que les TPE et les PME, sont réputées pour leur ambiance familiale et rassurante. En effet, les niveaux hiérarchiques y sont beaucoup plus restreints que dans un grand groupe. Les échanges permanents avec les différents services de l’entreprise permettent de renforcer les liens entre les équipes, du fait de leur proximité. Chaque salarié a la possibilité de transmettre ses connaissances en participant à la stratégie globale de l’entreprise. Il est à la fois proche de son cœur de métier tout en apprenant de ses collaborateurs.

 

De la polyvalence

Plus une entreprise est grande, plus la segmentation est importante. Dans un grand groupe, chaque salarié a une tâche bien définie. Dans une plus petite structure, les méthodes de travail sont plus transversales et les services moins divisés. Le salarié dispose d’une vision globale de son métier, et n’est pas restreint à un seul rôle. Les tâches et missions qui lui sont confiées sont diverses et demandent plus de polyvalence.

 

De la souplesse et de la réactivité

Grâce à une hiérarchie moins complexe, les entreprises à taille humaine peuvent être plus réactives. Notamment car les processus de prises de décision sont simplifiés du fait du peu d’interlocuteurs devant prendre parti à la validation. Une souplesse d’adaptation et une certaine liberté qui attirent de plus en plus.

Néanmoins, travailler dans un tel environnement, demande une plus forte réactivité. Les TPE et PME doivent souvent respecter des délais serrés et des budgets limités, ce qui oblige d’être orienté sur les résultats.

 

De l’autonomie

Les ressources d’une petite entreprise ne peuvent pas concurrencer celles d’un grand groupe. Aussi bien au niveau du matériel, des capitaux, que des ressources humaines. L’équipe étant plus petite, les responsabilités confiées aux salariés peuvent être plus importantes et stressantes. En effet, quand le temps et le budget manquent, être autonome est impératif. Ces différentes contraintes, poussent le salarié d’une petite entreprise à se montrer plus indépendant sur les tâches, objectifs, et missions qui lui sont confiés.

 

Des responsabilités et perspectives d’évolution

Dans les grandes entreprises, les relations sont hiérarchisées. Les missions confiées à un salarié, peuvent difficilement s’élargir sans déborder sur celles de ses collègues.

Tandis que, les plus petites organisations ont une structure moins rigide, et beaucoup plus évolutive. Elles ont la possibilité d’offrir de nouvelles responsabilités plus rapidement.

Le supérieur hiérarchique peut suivre plus facilement le progrès de son équipe, lorsqu’il a moins de personnes sous sa responsabilité. Le collaborateur peut évoluer plus rapidement et obtenir de nouvelles responsabilités.

Côté rémunération, le salaire peut vite progresser. Les employeurs de TPE et PME ont souvent une plus grande marge de manœuvre que les grandes entreprises. Selon les compétences acquises, il est possible d’obtenir une rémunération attractive accompagnée de primes et d’avantages.

 

 

Une des principales différences entre une grande entreprise et une TPE/PME/start-up se trouve dans la flexibilité de la structure. Dans une petite structure, vous devrez construire et tester. Vous apprendrez chaque jour. Tandis que dans une grande entreprise, tout est déjà structuré. Vous devrez respecter les codes et les règles pour exceller. À vous de choisir !