Trois chiffres : 4 % de nouveaux salariés quittent leur poste après une première journée désastreuse ; 22 % des rotations du personnel a lieu pendant les 45 premiers jours. Et trois fois le salaire de l’ancien salarié, c’est ce que ces mouvements coûtent aux entreprises. Ces chiffres montrent l’importance de bien intégrer les nouveaux collaborateurs. Comment faire ?

Formaliser l’accueil des nouveaux collaborateurs

Aucune intégration sans prévision ! Et donc sans agenda bien étudié.

Il est ainsi important de formaliser l’accueil des nouveaux salariés car bien souvent cet accueil se fait de manière disparate et non timée, au sein de l’entreprise avec de bonnes et de moins bonnes pratiques.
L’intégration ne se fait ainsi pas en une journée.

Pour renforcer l’accueil, il sera déjà possible de prévoir un e-mail de bienvenue signé par l’équipe de recrutement.

Puis, la première journée des nouveaux salariés commence idéalement par un mot de bienvenue de la part des responsables de l’entreprise. Cette journée peut se poursuivre par des activités de groupe afin de briser la glace entre nouveaux et anciens. Cela permet également aux collaborateurs arrivant de rencontrer des salariés avec qui ils travailleront. La visite des locaux est incontournable pour que les salariés appréhendent leur nouveau lieu de travail.

Le déjeuner est aussi un moment important pour les arrivants. Cela peut être l’occasion d’un échange détendu avec les managers. C’est l’occasion de parler du dress-code en vigueur au sein de l’entreprise.
L’étape suivante pourra être la présentation du poste de travail et des ressources mises à disposition pour travailler. Un document reprenant l’ensemble des ressources disponibles dans l’entreprise peut être remis à ce moment-là. Ces éléments peuvent bien sûr figurer sur l’intranet.

La journée peut se conclure par un bilan sur ce qu’ont appris les nouveaux salariés. Ce sera l’occasion de leur remettre des goodies au nom de l’entreprise par exemple !

Toujours dans le cadre de l’intégration une réunion peut être prévue à l’issue de la période d’intégration. Ce sera l’occasion pour les RH d’échanger avec le nouveau salarié sur la procédure de recrutement.

Le processus d’intégration doit se poursuivre pendant le premier mois et ce jusqu’à la fin du trimestre. Une série de rendez-vous avec le manager permettra de vérifier que tout se passe bien et que le nouveau salarié s’intègre à la fois dans son équipe et de manière générale dans l’entreprise. C’est aussi l’occasion pour le manager de faire du benchmarking avec les entreprises où le salarié a déjà travaillé pour trouver des axes de progrès.

Un questionnaire d’intégration peut également être préparé par la DRH pour valider la bonne intégration du collaborateur dans son équipe.

Anticiper l’arrivée du nouveau salarié

Prévoir un calendrier d’intégration des nouveaux salariés est en soi insuffisant. En effet, certaines tâches sont à prévoir avant même l’arrivée du futur salarié. D’autres tâches doivent quant à elles être réalisées à l’issue de cette arrivée.

Formaliser ces différentes tâches et anticiper leur déroulement permet aux différentes parties prenantes de gagner du temps et de ne rien oublier pour faire en sorte que l’accueil des nouveaux collaborateurs se passe le mieux possible.

Ainsi, la direction des ressources humaines, la direction financière, la direction informatique, voire le comité d’entreprise sont …

 

Lire la suite de l’article