Les relations entre les dirigeants d’entreprise et leurs salariés sont parfois tendues … et l’on pense à de vraies périodes difficiles marquées par des licenciements ou tout simplement quand la situation est incertaine. Avant de voir les moyens pour rétablir cette confiance, il faut voir pourquoi cette confiance peut être rompue.

Pourquoi la confiance est rompue

Les collaborateurs, quelque soit leur âge, ont un besoin de reconnaissance. L’entreprise n’est pas seulement un organisme économique, c’est également une communauté humaine. De plus, le fait d’être reconnu non seulement par ses pairs mais aussi par ses managers est un élément qui accroît considérablement la confiance des collaborateurs d’une entreprise.

Dans le domaine professionnel, la confiance se décline en trois niveaux complémentaires. Le premier niveau concerne la confiance qu’ont les salariés en eux. Le second niveau se focalise sur la confiance qu’ont les salariés les uns envers les autres. Enfin, le troisième niveau consacre la confiance qu’ont les salariés dans leur entreprise.

Cette confiance des salariés dans l’entreprise peut se dégrader en raison de la distance grandissante entre le management et les salariés et aussi de la taille importante de l’entreprise. Heureusement, cette confiance peut se développer moyennant la mise en place d’une stratégie efficace et grâce à des outils adéquats.

Les éléments permettant de favoriser la confiance des salariés

Le premier élément auquel pensent les salariés quand on évoque la question de la reconnaissance est celui du salaire. Les dirigeants et les managers conseillés par les RH peuvent fixer des objectifs atteignables et des budgets pour récompenser le travail fourni. De plus, les collaborateurs doivent savoir que la réussite paye et qu’il est possible de rater sans que les conséquences soient dramatiques. Cet état d’esprit permettra aux salariés de prendre leurs responsabilités.

Le salaire ne suffit pas à lui seul à rétablir la confiance que peut avoir un salarié dans son entreprise. Cet élément est encore moins important pour les collaborateurs issus de la génération Y.

Par ailleurs, le rôle des RH est de favoriser la communication entre la direction et l’ensemble des salariés. Cette communication est maintenant facilitée grâce au numérique qui offre des outils faciles à mettre en place rapidement.

Les RH doivent aussi aller sur le terrain à la rencontre des managers et des collaborateurs. Cela permet aux RH de mieux connaître les particularités de chacun des métiers de l’entreprise. Aller sur le terrain permet aussi de multiplier les contacts. Réserver les contacts aux seuls entretiens d’évaluation annuels serait une erreur. En effet, les entretiens professionnels sont davantage un outil RH qu’un outil managérial.

Le rôle des RH est aussi de mettre en place des outils de gestion des compétences des salariés. Certaines compétences sont transférables et permettent aux salariés de changer de poste périodiquement. Quant aux …

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE