fbpx

Vous avez la fibre écolo, mais votre entreprise un peu moins. Voici quelques conseils qui ne lui coûteront rien et qui vous permettront d’être éco-responsable même pendant vos heures de boulot !

 

Être éco-responsable au niveau de nos écrans

 

Tout d’abord, vous pouvez paramétrer vos systèmes de mise en veille sur votre ordinateur ou votre téléphone portable. Lorsque vous vous absentez brièvement de votre bureau, pensez à mettre en veille votre ordinateur. Si votre absence est au-delà d’une heure, éteignez-le totalement ! Idem lorsque vous quittez votre bureau le soir.

Pour être éco-responsable, vous pouvez supprimer vos économiseurs d’écran animés. Ils empêchent la mise en veille de votre ordinateur et n’économisent aucune électricité. En revanche, vous pouvez régler la luminosité de votre écran pour trouver un bon compromis entre confort visuel et économie d’énergie.

Désactivez les fonctions GPS, Wi-fi, Bluetooth sur votre téléphone quand vous ne vous en servez pas ou mettez-le en mode « avion ».

 

Au bureau, il y a aussi des astuces pour les mails

 

Cela semble immatériel pourtant les impacts environnementaux sont bien réels. Classez vos mails dès leur arrivée et éliminez d’entrée les spams. Adaptez vos listes de destinataires, évitez de faire « répondre à tous » si la réponse n’intéresse qu’une seule personne, allégez vos pièces jointes (fichiers compressés, visuel en basse définition, utilisez des liens hypertexte ou URL…). Enfin, pensez à utiliser les dossiers partagés de votre entreprise plutôt que d’envoyer vos documents par mail.

 

Être éco-responsable, même dans les impressions

 

Savez-vous que chaque employé·e consomme 80 kilos de papier par an soit l’équivalent de 2 arbres ? Pour essayer de réduire sensiblement votre consommation, vous pouvez :

– voir avec votre service informatique s’il peut mettre à votre disposition un deuxième écran,

– programmer votre imprimante sur les modes « recto-verso » et « noir et blanc »,

– utiliser des polices de caractères « simples » ne nécessitant pas l’utilisation de trop d’encre,

– optimiser la mise en page de vos documents (taille des interlignes, taille des marges, évitez les pages blanches…),

– évitez d’imprimer la globalité du document si vous êtes intéressé·e uniquement par une seule page,

– réutilisez en mode « brouillon » les feuilles déjà imprimées sur une seule face,

 

Lire la suite de l’article