Pour gagner en autonomie et échapper à la routine, certains choisissent de jongler entre plusieurs métiers, et se transforment en « slasher ». Le temps où nous restions plusieurs années dans la même entreprise est révolu. Maintenant, nous savons que nous allons exercer plusieurs métiers dans notre vie, parfois en même temps. MY-ROCKET vous en dit plus sur les travailleurs aux multiples facettes !

 

Pourquoi cette tendance s’est-elle répandue ces dernières années ?

Plusieurs raisons expliquent le développement des slashers : l’évolution du monde du travail, le développement des nouvelles technologies, l’apparition de nouveaux statuts juridiques, la quête de sens des individus…

Les slashers décident de combiner plusieurs emplois pour lutter contre l’ennui, le burn-out (surcharge au travail), le bore-out (ennui au travail), le brown-out (manque de sens au travail), l’insécurité au travail et surtout pour s’épanouir professionnellement et personnellement.

Le fait de cumuler plusieurs activités est de moins en moins vécue comme une contrainte mais plutôt comme un moyen d’exprimer plusieurs facettes de leur personnalité.

 

Slasher : un mode de vie adopté par choix ou par nécessité ?

Vous pouvez décider d’être un slasher pour plusieurs raisons : être votre propre patron, tester une idée en vue de créer votre entreprise, préparer votre reconversion, gagner de l’argent, vivre de votre passion… Mais, l’envie d’être libre et de vous épanouir dans votre travail doivent être vos motivations principales.

Le multitasking est avant tout une source d’épanouissement personnel conjugué à un refus de l’ennui au travail. Vous pouvez choisir cette voie intentionnellement, mais aussi l’emprunter par nécessité financière pour compléter vos revenus.

 

Existe-t-il un profil type du slasher ?

Majoritairement issus de la génération Y et âgés entre 25 et 35ans, les slashers envisagent le travail différemment de leurs aînés. Ils désirent s’épanouir dans leur vie professionnelle et refuse de suivre un parcours déjà tracé. Ils privilégient la diversité des activités à la sécurité de l’emploi. Effectivement, la génération Y n’est pas à la recherche d’un contrat à durée indéterminée et préfère opter pour le cumul d’activités ou de statuts. Parmi les slashers, il existe autant d’indépendants que d’employés.

 

L’organisation : la qualité clé pour être un slasher ?

L’organisation est la condition pour tous les slashers ! Le télétravail est la façon de travailler la plus utilisée dans le multitasking. Vous devez être organisé afin de mener à bien toutes ses missions. Mais l’organisation ne suffit pas.  Vous devez également être rigoureux et curieux.

 

Être slasher, constitue un véritable tremplin vers l’entrepreneuriat mais ce n’est pas accessible à tous. Une personne anxieuse et réservée aura du mal à s’épanouir dans ce mode de vie qui l’oblige à sortir de sa zone de confort. Cependant, les personnes créatives qui débordent d’idées et redoutent la routine peuvent largement s’épanouir dans le slashing.