On le sait tous, un entretien est toujours un moment stressant dans sa recherche d’emploi. Lorsque l’on décroche enfin une entrevue dans l’entreprise que l’on convoite, il est important de maximiser ces chances pour décrocher le Graal ultime : un emploi.

 

Lors d’un entretien le recruteur souhaite vérifier les compétences exposées sur le CV, les motivations énumérées sur la lettre de motivation mais également la compatibilité entre le candidat et le poste à pourvoir. Il examine la capacité à s’exprimer à l’oral, ainsi que la spontanéité dont le candidat peut faire preuve.

Pour faire mouche, il y a quelques expressions, mots ou tournures de phrase à éviter. On a recensé les termes à retirer de son vocabulaire pour assurer à un entretien et mettre en confiance le recruteur.

 

Voici les 10 expressions à supprimer de son esprit pendant un entretien

 

  • Je travaille efficacement : Représente un non-sens qui fait douter le recruteur des capacités du candidat à effectuer les missions confiées.
  • Je suis très perfectionniste : Reflète un manque de préparation à l’entretien. En effet, cette expression est trop souvent utilisée lors des entretiens, le recruteur aura l’impression de perdre son temps.
  • Je suis travailleur : Peut donner le sentiment inverse au recruteur. Si le postulant convoite un poste c’est nécessairement pour travailler et accomplir les missions confiées.
  • Je suis multitâche : Relate l’image d’un candidat qui n’a pas réellement de compétences dans son domaine et de projet professionnel défini.
  • Je suis toujours le meilleur : Renvoi l’image de quelqu’un d’égocentrique qui ne se remet pas en question.
  • Je suis dynamique, créatif et déterminé : Synonyme d’un manque de sincérité en relatant des adjectifs utilisés par tous.
  • Je suis polyvalent, je sais tout faire : Communique l’image d’une personne vantarde, l’Homme ne sait pas tout faire, il apprend chaque jour.
  • Concrètement, je n’ai jamais échoué : Transmet l’image d’un individu prétentieux, qui n’admet pas ses échecs.
  • Je n’ai pas réussi, je ne saurais jamais faire : Représente une personne défaitiste qui baisse très vite les bras lorsqu’elle voit un obstacle.
  • J’ai peur de ne pas réussir, je préfère ne pas essayer : Caractérise une personnalité peureuse qui souhaite rester dans sa zone de confort.

 

En effet, il est préférable d’éviter les tics de langages qui parasiteront le message que l’on souhaite faire passer. Un discours négatif ou relatant des émotions négatives, risquera de mettre à mal tous les efforts fournis jusque-là en donnant l’image d’une personne défaitiste et pessimiste.

Des adverbes trop souvent employés, eux, donneront une impression d’exagération, ainsi que d’amplification des compétences et des savoirs acquis. Il est plus malin d’illustrer son expérience par des exemples concrets, pour que le recruteur puisse évaluer le match parfait entre le candidat et le poste.

 

On l’aura compris, pour se démarquer des autres candidats lors d’un entretien, il faut être vigilant à la signification et au poids des mots utilisés pour réussir l’exercice délicat qu’est l’entretien d’embauche.