fbpx

Selon une étude BVA pour Salesforce, les salariés français recherchent le bien-être au travail en priorité. Mais face aux évolutions du monde du travail, les cœurs balancent entre inquiétude et impatience. Et pour faire face à ces changements, le besoin de formation dans l’entreprise est très présent.

 

Le 28 mars dernier, Salesforce était nommé en première place des entreprises de 500 à 5000 salariés qui offrent les meilleures conditions de travail en France. Ce palmarès est réalisé annuellement depuis seize ans par le cabinet Great Place to work. Parallèlement, l’éditeur de CRM a commandé à la société d’étude BVA une enquête sur les nouveaux enjeux du travail. Menée auprès de plus de 1000 salariés, elle révèle que 59% d’entre eux estiment que l’enjeu le plus important aujourd’hui est le bien-être au travail.

Et ce bien-être ne passe pas spécialement par la mise en place de salles de repos ou de baby-foot dans les locaux de l’entreprise indiquent Olivier Derrien, directeur général de Salesforce France/SVP Europe du Sud et Centrale, et Patrick Dumoulin, DG de Great Place to work France. Les salariés recherchés avant tout des conditions de travail optimales : plus de la moitié des salariés interrogés par BVA estime que leur entreprise n’accorde pas assez d’importance à la formation ou aux demandes spécifiques comme aménager les horaires ou le télétravail. Aujourd’hui, 21% des répondants font du télétravail de manière régulière (7%) ou occasionnelle (14%). Mais lorsqu’on leur demande s’ils aimeraient travailler de cette façon, 35% des salariés répondent par la positive.

 

Lire la suite de l’article