Le marché du travail est en pleine mutation : les collaborateurs sont de plus en plus exigeants envers les entreprises et leurs attentes évoluent. Ces dernières s’adaptent tant bien que mal aux nouveaux standards des salariés, pour qui le sens et les conditions de travail sont désormais essentiels. Aujourd’hui plus que jamais, la rétention des talents est un enjeu majeur pour les entreprises. De nouvelles techniques de recrutement, appelées « open recrutement » voient le jour pour reconnecter les candidats et les entreprises.

 

Les softs skills font leur révolution dans les entreprises

Le cursus, le savoir-faire et les compétences techniques sont des critères essentiels lors d’un recrutement mais s’avèrent désormais insuffisants pour garantir une bonne intégration dans l’entreprise. Aujourd’hui, la personnalité, les leviers de motivation, les aptitudes professionnelles, ce qu’on appelle les soft skills sont devenus des éléments déterminants de l’embauche. Demain, les entreprises recruteront en priorité des personnes sur leurs aptitudes cognitives, c’est-à-dire leur capacité à traiter, comprendre et interpréter leur environnement de travail, mais également à évoluer.  

 

Elargir le recrutement pour sortir des schémas préétablis et identifier les profils adaptés

Pour reconnecter les attentes des candidats et les besoins des entreprises, les méthodes de recrutement ont évolué et s’appuient désormais sur une stratégie d’ouverture dans la recherche de candidats potentiels. L’open recrutement implique de ne pas se limiter à trouver de bons candidats mais des candidats qui s’épanouiront dans leurs missions et qui sauront s’intégrer au sein de l’entreprise. Cela suppose d’anticiper leur capacité d’adaptation et de développement dans la fonction, au sein de l’équipe et dans l’entreprise. En effet, élargir le champ de compétences implique de sortir des profils formatés et standardisés, et de recruter des personnes ayant un parcours moins conventionnel ou étant issues de formations différentes, mais dont les compétences comportementales leur permettraient de s’adapter à un nouveau secteur.

 

L’assessment et l’intelligence artificielle pour mieux évaluer et repérer les candidats

Les centres d’évaluation (Assessment Centers) permettent d’aller plus loin dans la compréhension des compétences comportementales grâce à différents outils qui cernent mieux la personnalité du candidat. Ces évaluations sont particulièrement importantes pour les jeunes diplômés, les profils atypiques dans les métiers pénuriques et les seniors, et permettent de détecter des candidats qui n’ont jamais exercé le métier à pourvoir mais qui ont les compétences transférables et de bonnes capacités cognitives. Grâce au big data et à l’intelligence artificielle appliqués au sourcing, les recruteurs trouvent plus rapidement de nouveaux candidats auxquels ils n’auraient pas spontanément pensé. Les nouvelles technologies offrent une aide précieuse à la recherche de candidats mais le jugement humain reste indispensable pour assurer un bon recrutement.

 

Lire la suite de l’article