Réseaux sociaux, intelligence artificielle, chatbot, big data… Les nouvelles technologies révolutionnent notre quotidien mais pas seulement… Dans le domaine du sourcing, les entreprises cherchent à s’adapter aux outils numériques en utilisant de nouvelles techniques de recrutement comme la gamification et l’intelligence artificielle.

 

Les recruteurs sont devenus des chercheurs de talents …

La pénurie de certains profils et les difficultés de recrutement poussent les entreprises à recruter différemment. En effet, le rapport de force sur le marché du travail a quelque peu évolué, obligeant les recruteurs à aller chercher les candidats plutôt que d’attendre qu’ils se présentent d’eux-mêmes.

Dans ce contexte de bouleversement des process RH, quelques acteurs se distinguent et proposent de nouvelles alternatives aux recruteurs. Prenons l’exemple de MisterTemp’.

Cette agence d’intérim digital inverse le processus de recrutement et met à la disposition des entreprises un vivier de 300.000 intérimaires inscris. Pour les aider à la sélection du bon candidat pour la bonne mission, la jeune pousse met à la disposition des recruteurs divers outils (algorithme de recherche, vidéo de présentation, notes attribuées en fin de mission, digitalisation des contrats). Côté intérimaire tout se passe en ligne, plus besoin de candidater pour se voir proposer des missions directement par SMS.

À noter que Mistertemp’ couvre l’intégralité du territoire français, alors si vous cherchez des intérimaires ou des missions d’intérim sur Amiens, pensez-y.

 

La gamification : quand le recrutement devient un jeu

La gamification consiste à appliquer les mécanismes de jeu à un autre domaine non ludique, afin de le rendre attractif. Ce procédé permet de casser les codes traditionnels du recrutement.

Par exemple, le serious game désigne un entretien sous forme de jeu vidéo ou d’immersion en réalité virtuelle.

Le principe ? Simuler des situations réelles auxquelles le candidat pourrait être confronté s’il était embauché. Ainsi, les candidats peuvent s’investir et se projeter très facilement au sein d’un poste.

De plus en plus d’entreprises, utilisent les jeux pour recruter et attirer des candidats. C’est notamment le principe de l’escape game. Enfermés dans une salle, les participants doivent résoudre une énigme dans un temps imparti pour pouvoir sortir de la pièce. Pendant ce temps-là, les recruteurs observent les participants et peuvent discerner certaines compétences comme la curiosité, l’adaptabilité, mais aussi leur capacité à travailler en équipe et à prendre des initiatives.

 

Les challenges d’open innovation : les hackathons

L’idée du challenge d’open innovation est d’avoir recours à l’innovation collaborative. Durant un temps imparti, plusieurs groupes d’innovateurs travaillent sur un thème donné, et doivent proposer une solution répondant aux enjeux stratégiques de l’entreprise.

L’objectif ? Tester à la fois les compétences techniques (hard skills) et le savoir-être (soft skills) pour proposer des postes aux plus performants.

 

L’intelligence artificielle au service du sourcing : les entretiens par vidéo différé

Plus classiques que les techniques précédentes, il existe les entretiens par vidéo différé. Une aide cruciale dans le recrutement que ce soit pour vous épargner des tâches rébarbatives, ou encore vous permettre d’échapper à des exercices plus complexes comme la gestion des entretiens vidéo.

En quoi consiste les entretiens par vidéo différé ? Le recruteur demande au candidat de répondre à une liste de questions prédéterminées. Ces questions sont découvertes au fur et à mesure de l’entretien par le candidat qui dispose d’une durée limitée pour y répondre. Une fois les réponses collectées, l’intelligence artificielle est capable de trier les candidatures, et d’établir le portrait du candidat à partir de ses réponses.