La gestion de crise est un art délicat, notamment en entreprise. Toutefois, communiquer lorsque la situation est tendue ou critique est primordial. Qu’est-qu’une réunion de crise ? Quand et pourquoi organiser de tels groupes de travail ? Qui participe ? Comment animer ?

Contexte général à l’origine d’une baisse d’activité majeure, rachat prochain de l’entreprise, fermeture d’une entité, souci sur un produit commercialisé par l’entreprise, incident grave survenu dans l’organisation, conflit au sein d’une équipe… Autant de situations critiques pour lesquelles il est crucial de mettre en place une « cellule de crise », un groupe de travail, le plus tôt possible afin de limiter les conséquences néfastes, devancer les rumeurs et autres affabulations et sortir de la crise au plus vite.

Pour le manager, le management de crise est bien souvent une excellente manière d’en apprendre davantage sur soi ainsi que sur les membres de son équipe. C’est également l’occasion d’ asseoir son leadership .

 

Qu’est-ce qu’une réunion de crise ?

Il s’agit d’une rencontre entre différents protagonistes internes et externes à l’entreprise lors de laquelle les participants traitent d’une situation complexe, critique et ponctuelle. L’objectif étant une sortie de crise la plus rapide et un consensus le plus constructif et efficace possible.

Quand orchestrer un rendez-vous  de crise  ?

Il est évident qu’il est bien plus efficace d’avoir anticipé cette phase difficile et s être préparé à cet exercice délicat qu’est la gestion de crise (il est rare qu’aucune tension d’aucune sorte ne se manifeste à un moment ou à un autre dans une carrière…) que de penser que rien de tel ne se produira jamais et attendre le jour J en comptant sur son bon sens et son expérience pour résoudre les problèmes.

Sauf cas exceptionnels, une crise jaillit rarement de nulle part et présente des signaux précurseurs dans les jours/semaines qui précèdent l’épisode critique à proprement parler. Signes qu’il est capital de savoir repérer afin de réagir rapidement et efficacement ou bien afin de préparer la gestion de cette phase délicate inévitable.

 

Pourquoi organiser une réunion de crise ?

Les fondements et objectifs de la mise en place d’un comité de gestion de crise sont multiples et de divers ordres :

  •  informer : l’ignorance, la méconnaissance, le doute et l’imagination sont les pires ennemis de la sérénité. Ce sont de véritables catalyseurs de tensions. Informer clairement en se basant sur des faits de manière la plus transparente possible permet d’éviter rumeurs et autres supputations tous azimuts.
  •  rassurer : pour éviter une aggravation de la situation, pour maintenir et la réputation l’image de l’entreprise ou de la marque et ainsi prévenir un éventuel boycott de la part de vos clients,
  •  répondre aux questions, griefs et autres revendications : assumer et se rendre disponible pour répondre aux différentes interrogations du personnel, des clients, fournisseurs et autres acteurs impactés par la situation est un gage de confiance et de responsabilité. En temps de crise, il est crucial de tenir son poste et se montrer concerné, humble, responsable et solide. Par ailleurs, permettre à chacun de s’exprimer permet de désamorcer la montée en puissance de la colère, limiter l’escalade des violences, qu’elles soient physiques ou verbales.
  •  initier des négociations : dans le cas de tensions au sein de l’entité, le dialogue ainsi initié a pour but de trouver des solutions, et donc d’amorcer les négociations de sortie de crise.
  •  décider de la direction à prendre et des actions à mener : définir une stratégie, dessiner un plan d’action ayant comme objectif une sortie de crise la plus rapide et constructive possible en tenant compte des différents tenants et aboutissants ainsi que des événements survenus.
  •  trouver une issue positive adaptée et rebondir : l’objectif majeur étant la sortie de crise, une rencontre permet un dialogue visant à trouver une issue gagnant-gagnant ou bien une sortie par le haut. Par ailleurs, cela permet de prendre conscience de certains dysfonctionnements et d’y apporter les corrections nécessaires et faire en sorte qu’ils ne se reproduisent plus à l’avenir.
  •  resserrer les liens au sein des équipes : traverser ensemble une épreuve difficile et en sortir grandis renforce les liens entre les membres d’une même équipe et favorise la cohésion de groupe. A condition, bien sûr, que le manager sache fédérer son équipe et l’impliquer pleinement dans la recherche de solutions de sortie.

Lire la suite de l’article