fbpx

Le « projet de formation motivé » est obligatoire pour valider vos vœux sur Parcoursup. Par où commencer ? Comment rédiger cette lettre de motivation ? L’Etudiant vous donne des conseils pour être efficace et séduire les formations.

« J’ai la flemme », « je ne sais pas quoi dire », « cela sert à rien »… Fini les excuses ! Candidat sur Parcoursupvous avez jusqu’au 3 avril pour rédiger vos projets de formation motivés.

Pour chaque vœu, vous devrez écrire au maximum un texte de 1.500 caractères, ce qui représente une dizaine de lignes sur la plate-forme. Selon la formation et l’établissement que vous visez, vous ne mettrez pas en avant les mêmes compétences et les mêmes expériences.

Mais ne paniquez pas ! Même si ce texte est obligatoire pour valider votre liste de vœux, il doit avant tout vous permettre de dévoiler votre personnalité et votre projet professionnel. En complément de l’aide disponible sur Parcoursup, voici quelques astuces pour vous lancer.

 

Posez-vous pour réfléchir

Après avoir épluché le contenu de votre formation sur la fiche détaillée de Parcoursup et le site Internet de l’établissement, commencez par rassembler vos idées. « L’étape du brouillon est vraiment nécessaire », insiste Anissa Bakkas, enseignante en BTS (brevet de technicien supérieur) immobilier au lycée Alain-Borne à Montélimar (26). Pour vous aider à y voir plus clair, faites une liste ou un tableau récapitulatif. D’un côté, précisez le programme, les attendus et les débouchés de la filière. De l’autre, indiquez vos qualités, vos compétences et vos expériences s’y rapportant.

Le plus dur est fait. Il ne vous reste plus qu’à rédiger. Comme le nombre de mots est limité, pensez à être à la fois clair et concis. Utilisez des phrases courtes pour ne pas vous perdre dans des détails inutiles.

 

Hiérarchisez vos idées

Votre texte doit être structuré : faites plusieurs paragraphes, chacun correspondant à une idée, et ayez recours à des connecteurs logiques (donc, ainsi, c’est pourquoi, en effet, d’ailleurs, cependant, en revanche, de plus…) pour les relier entre eux.

« La structure est toujours la même : vous (la formation), moi et nous« , détaille l’enseignante en BTS. Par exemple, expliquez par quel biais vous vous êtes intéressé à cette formation, pourquoi elle vous a plu et comment vous vous êtes informé (recherches, portes ouvertessalonsstages, journées de découverte, étudiants ambassadeurs…). Vous devez montrer que vous avez un réel intérêt pour l’établissement et la filière.

Ensuite, mettez en avant vos qualités et vos compétences : quels sont vos centres d’intérêt, les matières que vous affectionnez au lycée, pourquoi cette formation est en adéquation avec votre manière de travailler (apprentissage, possibilité de faire des stages ou de partir à l’étranger, classe à effectif réduit…).

Enfin, détaillez votre projet professionnel. Soyez honnête : que vous ayez un domaine d’activité plus ou moins précis en tête ou que vous hésitiez entre plusieurs métiers, dites-le. Mais vous devez toujours argumenter et montrer que vous y avez réfléchi.

Et surtout, n’oubliez pas les formules de politesse : « madame, monsieur » pour introduire, « cordialement » pour conclure.

 

Démarquez-vous

À travers cette lettre, les enseignants veulent apprendre à vous connaître. « Dire qu’on fait du sport depuis tout petit, qu’on est motivé, dynamique et passionné, c’est anecdotique », tranche Brigitte Mainguet, docteur en psychologie à la faculté de STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) à Lille.

Vous l’aurez compris, dans votre lettre, vous devez attirer l’attention des enseignants sur vos compétences, vos expériences et/ou votre projet professionnel. « On veut savoir pourquoi ils choisissent cette formation plus qu’une autre et pour cela ils doivent se démarquer », avertit Anissa Bakkas. Évitez les stéréotypes, montrez que vous vous êtes bien renseigné en lisant la plaquette de la formation, en contactant un professionnel ou un enseignant (en citant son nom) ou à travers vos stages.

Ils doivent pouvoir se projeter, connaître le parcours qu’ils ont choisi ou qu’ils envisagent, quelles matières sont susceptibles de les intéresser dans notre formation… Ce sont des petites choses qui peuvent les aider à ne pas faire une lettre bateau et donc leur faire marquer des points », explique l’enseignante en STAPS. « Bref, on veut des élèves actifs« , complète Anissa Bakkas.

Ne cédez pas à la tentation du copier-coller

Par conséquent, s’il y a bien une chose à bannir à tout prix, c’est le copier-coller. « Il faut personnaliser sa lettre au maximum« , confirme l’enseignante en BTS. Les professeurs ne sont pas dupes. Surtout si vous postulez dans plusieurs formations d’un même établissement, les rapprochements se font très vite.

Lire la suite de l’article