fbpx

Vous venez de décrocher le job idéal mais il vous reste un dernier obstacle à franchir : la période d’essai ! Cette étape, bien souvent incontournable avant de se faire embaucher peut être source d’angoisse ! En effet, vous allez devoir faire vos preuves afin de continuer l’aventure au sein de votre entreprise. MY-ROCKET vous aide à passer cette étape haut la main.

 

La période d’essai : est-ce vraiment utile ?

La période d’essai est une porte de sortie aussi bien pour l’employeur que pour vous. Elle vous permet d’avoir une idée plus détaillée du poste, de vous rendre compte des différentes missions et de confirmer ou non votre adéquation avec le poste convoité. Côté employeur, la période d’essai permet d’avoir une meilleure visibilité sur vos compétences, votre personnalité, votre intégration… Sachez que le contrat de travail peut être rompu unilatéralement, sans justification ni indemnités de départ. Mieux vaut donc jouer le jeu et mettre vos atouts en avant.

 

4 tips pour réussir sa période d’essai

1- Soyez opérationnel dès votre arrivée

Arriver dans une nouvelle entreprise sans avoir de repères est difficile et peut être synonyme de stress et d’angoisse. D’autant plus, que vous allez devoir prendre vos marques rapidement et être opérationnel le plus tôt possible. Dès vos premiers jours, faites une mise au point avec votre supérieur afin de connaître ses attentes par rapport à votre travail et définir d’emblée vos priorités. Ainsi, vous saurez exactement ce que l’on attend de vous et vous saurez où aller. Votre hiérarchie est là pour vous guider alors n’hésitez-pas à les solliciter.

 

2- Décryptez la culture de l’entreprise

Mettez à profit votre période d’essai pour vous imprégner de la culture de votre entreprise. Observez le comportement des salariés pour connaître leurs limites et leurs rites. Vos collègues déjeunent-ils ensemble le midi ? Est-ce qu’ils se tutoient ou vouvoient ? Leur style vestimentaire est-il habillé ? Les relations entre collègues sont-elles strictement professionnelles ? Calez-vous sur le rythme des autres et évitez de vous différencier. N’hésitez surtout pas à poser des questions à vos collègues, managers, directeur pour mieux comprendre le contexte de travail. Renseignez-vous également sur le règlement intérieur pour éviter de commettre des erreurs.

 

3- Communiquez avec les autres

C’est en communiquant que vous aurez une vision claire de vos priorités et que vous maximiserez vos chances de réussir votre période d’essai. Montrez votre enthousiasme est très important pour vous faire une place. Osez, parlez, posez des questions, montrez que vous êtes intéressé pour réussir votre période d’essai. Vous devez communiquer d’emblée et partir à la découverte de chaque collaborateur. La prise de contact doit se faire rapidement pour le bon déroulement de la prise de poste.

 

4- Apprenez à gérer votre temps

La gestion du temps est l’un des facteurs clés de la période d’essai. Lorsque l’on débarque dans un nouvel univers, il n’est pas simple de gérer son temps. Alors, observez vos collaborateurs. Dépasser ses horaires est normal au début. Gare toutefois à ne pas laisser penser qu’il s’agit d’un manque d’organisation. Vous devez garder du temps pour rencontrer vos collègues, gérer les imprévus… Tout est une question d’organisation. N’avancez pas des délais que vous ne pourrez pas tenir et si vous les dépassez, avertissez au plus tôt votre supérieur.

5- Soyez fiable et rassurant

Votre savoir-être est observé tous les jours ! Montrez-vous réactif, sympathique, avenant et adoptez un comportement professionnel. Écoutez ce que l’on vous dit avec bienveillance et lorsque vous prenez un engagement, tenez-le. Votre employeur doit être convaincu de votre volonté et motivation.

 

Vous êtes embauché pour vos compétences, mais pendant la période d’essai, c’est votre comportement qui va être jugé. Alors, faites attention !