fbpx

« Nous sommes au regret de ne pas pouvoir donner suite à votre candidature » : nous avons tous reçu cette réponse au cours de notre carrière professionnelle. Lorsque les refus s’accumulent, il est difficile de garder la tête haute et de poursuivre ses recherches. MY-ROCKET vous donne quelques conseils pour transformer vos échecs en points positifs !

 

Les raisons d’un refus de candidature

Bien souvent, les recruteurs ne prennent pas le temps d’expliquer les motifs d’un refus. Les plus chanceux reçoivent un mail générique et les autres n’ont pas cette chance. Dans les deux cas, ne soyez pas frustré. Lorsqu’une candidature n’aboutit pas, il peut exister plusieurs raisons. Voici les principales :

1- Vous n’avez pas réussi à vous démarquer avec votre CV

Vous n’avez pas été sélectionné pendant la première étape de pré-sélection de candidatures et vous vous demandez pourquoi ? L’erreur vient probablement de votre CV : une présentation négligée, une photo inadéquate, des expériences mal détaillées, des éléments non adaptés au poste convoité… Ne cherchez pas plus loin ! Ces quelques éléments peuvent disqualifier votre candidature. Le CV est le premier outil sur lequel le recruteur va s’intéresser alors vous n’avez pas le droit à l’erreur.

2- Vous n’avez pas convaincu le recruteur avec votre lettre de motivation

Une lettre de motivation banale qui contient des erreurs grammaticales et lexicales poussera certainement le recruteur à écarter votre candidature. Votre lettre de motivation est la pièce maitresse qui appuie votre CV. C’est grâce à celle-ci, qu’un potentiel rendez-vous se déclenche. Alors, prenez-soin de vous relire plusieurs fois, d’éviter les copier-coller et les formules bateaux avant d’envoyer votre lettre de motivation.

3- Vous n’avez pas suffisamment préparé l’entretien d’embauche

Vous avez réussi à vous démarquer des autres candidats grâce à votre CV et votre lettre de motivation, cependant vous n’avez pas passer l’étape du premier entretien ? C’est peut-être que celui-ci n’a pas été suffisamment travaillé. Histoire de l’entreprise, valeurs, produits… étiez-vous incollable sur ces informations ? Et concernant votre présentation, avez-vous réussi à mettre en avant ce que vous pourriez apporter à l’entreprise ? Bien préparer son entretien d’embauche en amont permet d’être le plus naturel et détendu possible pendant l’entretien d’embauche.

4- Vous n’avez pas pu rivaliser avec un candidat plus expérimenté

Vous aviez préparé un CV personnalisé, une lettre de motivation convaincante, vous aviez réussi votre entretien d’embauche et pourtant vous n’avez pas été retenu ? Vous n’y pouvez rien. Parmi les profils retenus, l’un d’entre eux devait avoir une expérience professionnelle plus significative que vous. De nombreuses entreprises privilégient la prudence et préfèrent sélectionner les candidats avec le plus d’expérience.

5- Vous n’avez pas su démontrer votre motivation pendant l’entretien

Votre personnalité et votre motivation seront analysées lors de l’entretien d’embauche. Alors, avez-vous suffisamment démontré votre volonté d’intégrer l’entreprise en question ? Avez-vous détaillé clairement vos motivations ? Un candidat qui n’est pas motivé est un candidat qui n’est pas retenu.

 

Comment y faire face et remonter la pente ?

Pour rebondir après un refus de candidature, il est nécessaire d’analyser les raisons du refus : s’agissait-il du CV ? De la lettre de motivation ? De l’entretien d’embauche ? Une fois avoir identifié le problème, revoyez les points qui sont nécessaires.

1- Repensez votre recherche d’emploi

Si aucun de vos CV n’ont débouché sur un retour positif, c’est peut-être que votre profil ne correspond pas aux attentes des recruteurs en termes d’expériences, de compétences… Si l’offre n’est pas faite pour vous, prenez le temps de redéfinir vos compétences et les domaines d’activités dans lesquels vous souhaitez travailler.

Au contraire, si l’offre d’emploi semble correspondre à votre profil, le problème vient surement de votre CV ou de votre lettre de motivation. Il manque peut-être certains éléments nécessaires pour donner suite à votre candidature. Alors, identifiez pour chaque candidature, les compétences clés, le niveau de qualifications demandé et l’expérience exigée. Ils vous permettront de personnaliser votre CV pour répondre exactement aux attentes de l’employeur.

2- Affinez vos recherches

Lorsqu’on recherche un emploi à tout prix, il arrive de s’éparpiller et d’étendre ses critères pour augmenter ses chances. Mais, plus vos candidatures seront ciblées, plus vous aurez de retours positifs. En effet, le recruteur doit avoir l’impression que vous êtes fait pour le poste et que vous ne candidatez pas au hasard.

3- Pensez à votre réseau

Il peut être opportun de faire relire votre CV à votre réseau professionnel qui connaît le secteur d’activité, le métier ou l’entreprise que vous visez. Ainsi, ils pourront vous aider à cerner les améliorations possibles. Une seconde lecture n’est jamais de trop, alors n’hésitez-pas !

4- Demandez un feedback au recruteur

Si les raisons du refus ne vous semblent pas claires, n’hésitez-pas à demander plus d’explications au recruteur. Ainsi, vous en saurait plus sur ce qui a posé un problème dans votre candidature et vous pourrez rectifier le tir. Les recruteurs se basent beaucoup sur le feeling lorsqu’ils recrutent. Si le courant est mieux passé avec un autre candidat, cela ne remet pas en cause la pertinence de votre profil, ce sont des choses qui arrivent.

5- Gardez contact avec le recruteur

Après avoir échangé avec le recruteur concernant les motifs de ce refus, il est important de garder contact. Vous pouvez être amené à échanger avec lui à l’avenir alors ajoutez-le à votre réseau LinkedIn pour maintenir un lien.

 

Si votre candidature est écartée, relativisez et prenez du recul. Vous n’êtes pas forcement le responsable, nombreuses sont les raisons qui peuvent expliquer ce refus. Alors essayez de comprendre le fin mot de l’histoire.